Côté chai

Jpeg

Simplicité et efficacité. Il est difficile de commencer la première année avec un beau chai en pierre de taille et des caves souterraines datant des moines Cisterciens. Non, rien de tout cela pour l’instant ! Un bâtiment tout simple, isolé, qui abrite ma petite récolte. Il y a quelques exemples comme cela. Valandraud a été vinifié et élevé dans un garage au début et maintenant…c’est une référence. J’ai trouvé deux petites cuves aux mensurations idéales pour les vinifications. Puis j’ai ajouté trois petits gardes vin pour séparer au maximum les différentes qualités. Un emplacement est réservé pour mes barriques. Deux lots sont élevés en barriques Le Médoc générique et la Cuvée Naùera du Château Meylan.

Les vins sont élevés un an en barriques. Il n’y a que 10 % de bois neuf car je souhaite garder le profil de mes vins intact, sans trop les boiser et sans trop les enrober artificiellement.

Des aménagements sont en cours à l’extérieur pour récupérer les effluents de façon efficace. Je vais aussi créer une zone pour la réception des vendanges, le pressurage et les mises en bouteilles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour vérifier veuillez répondre à la question suivante *